3-4 mg de CBD une fois par jour apportent une augmentation de 93,5% de la croissance des cheveux


Le CBD a démontré des résultats prometteurs dans une récente étude de cas sur 35 personnes dans le Centre « Cheveux et cuir chevelu » à Clearwater, en Floride. Après six mois, les cheveux dans la zone temporale ont augmenté de 74,1 % chez les hommes et de 55,2 % chez les femmes. Pour le vertex, les résultats montrent une augmentation de la croissance des cheveux de 120,1% pour les hommes et de 64,9% pour les femmes.

Alopécie androgénétique (AGA) est une affection caractérisée par une miniaturisation folliculaire dans une perte de cheveux à motifs due à des facteurs androgènes et génétiques systémiques. Il commence immédiatement après la puberté, mais l’âge d’apparition est généralement de 30 à 40 ans. Selon les recherches, 50 % des hommes de race blanche et 19 % des femmes de race blanche sont confrontés à la perte de cheveux, alors que sa gravité est plus faible chez les Asiatiques et les Noirs. Les hommes et les femmes ont des modèles différents de perte de cheveux – chez les hommes, cela se traduit par une calvitie au sommet de la tête, et chez les femmes, cela se produit généralement sous forme d’amincissement diffus, tandis que les cheveux frontaux sont préservés. Considérant que la population humaine se dirige vers huit milliards, il y a un certain nombre de têtes chauves en the monde.

CBD pourrait être un nouveau traitement prometteur pour l’AGA, mais un précédent étudier a montré que les effets du CBD sur les cheveux humains sont strictement dose-dépendants. Manquer la dose exacte, comme toujours, pourrait entraîner l’effet inverse – la perte de cheveux.

Recherche publié dans Cannabis, une publication de la Société de recherche sur la marijuana donne un peu Nouveau des indices sur eest important dosage. Une étude sur 35 sujets (28 hommes, sept femmes) atteints d’alopécie androgénétique (AGA) utilisant un extrait de chanvre topique avec 3-4 mg de CBD une fois par jour a montré une augmentation de 93,5% des cheveux après six mois. L’extrait topique en question a été composé de fleur de Cannabis Sativa à haute teneur en CBD ultra-pulvérisée en une fine poudre contenant 10,78 % de CBD et 0,21 % de THC. Les résultats ont révélé que les hommes ont fait un peu mieux que les femmes, et la zone vertex a fait mieux que les zones temporales.

Comment ça marche dans le corps ?

Comme l’explique la nouvelle étude menée par Gregory L. Smith et John Satino, le CBD agit à travers le système endocannabinoïde (ECS) et montre de nouveaux effets sur l’allongement des follicules pileux et les kératinocytes de la matrice capillaire activés par les récepteurs ECS. La stimulation des récepteurs CB1, qui sont bien exprimés dans les cellules du follicule pileux, entraîne une diminution de la chute des cheveux. Des études chez les rongeurs ont montré que les récepteurs ciblés pour la perte de cheveux sont TRPV1. Les phytocannabinoïdes tels que le THC et le CBD envoient des messages aux récepteurs TRPV1. Il est postulé que le CBD a des effets thérapeutiques via les récepteurs TRPV1 et que le THC inhibe de manière dose-dépendante l’allongement de la tige pilaire, diminue la prolifération des kératinocytes de la matrice capillaire et induit l’apoptose intraépithéliale et la régression prématurée des follicules pileux. La recherche montre que le THC et d’autres agonistes du CB1 peuvent être utilisés pour gérer la croissance des cheveux indésirables, et que les antagonistes du CB1, tels que le CBD et la tétrahydrocannabivarine (THCV) ou la cannabidivarine (CBDV) peuvent être utilisés pour favoriser la croissance des cheveux.

CBD pour la chute des cheveux : Les 35 chanceux

L’étude est une série de cas d’adultes se présentant dans un centre « Hair and Scalp » à Clearwater en Floride. Les sujets adultes n’utilisant pas actuellement de minoxidil ou de finastéride ont eu la possibilité de recevoir gratuitement l’extrait d’huile de chanvre via la publicité Facebook. Les trente-cinq premiers sujets qui ont répondu ont été sélectionnés. Les femmes étaient âgées de 46 à 76 ans (moyenne d’âge 61 ans) et les hommes de 28 à 72 ans (moyenne d’âge de 43 ans).

Les sujets ont reçu un extrait topique dans un pot de 2 oz (environ 60 ml) une fois par mois et il leur a été conseillé d’appliquer une fine couche une fois par matin sur les zones de calvitie. Les sujets ont été informés qu’ils pouvaient utiliser des sèche-cheveux, des revitalisants et d’autres préparations capillaires. Le topique de 2 oz a été remplacé au besoin lors des visites mensuelles tout au long de l’essai de six mois. La quantité utilisée variait considérablement en fonction de la zone du cuir chevelu à traiter. Aucun des sujets n’a utilisé plus de 2 onces au cours d’une période d’un mois. La poudre verte ressemblant à de la craie produite à partir des fleurs de chanvre a été infusée dans une pâte à base de lanoline et un support naturel d’huile d’émeu. Chaque pot de 2 oz contenait 1000 mg de poudre ou 108 mg de CBD.

Le nombre de cheveux dans la zone temporale a augmenté en moyenne de 74,1 % chez les hommes et de 55,2 % chez les femmes. Dans la zone du vertex, le nombre de cheveux a augmenté en moyenne de 120,1 % pour les hommes et de 64,9 % pour les femmes. Un tiers des patients ont signalé une légère augmentation des pertes de cheveux au cours du premier mois de traitement, cela n’a plus été noté lors de la visite de deux mois. Sinon, aucun effet indésirable n’a été signalé.

Bien que le mécanisme des effets thérapeutiques ne soit pas tout à fait clair, cette étude de cas soutient des avantages significatifs pour la repousse des cheveux chez les hommes et les femmes atteints d’AGA, concluent les scientifiques. des recherches efinitives sont prévues.

Revu par Sasha Bajilo, fondateur d’ILESOL Pharmaceuticals, un producteur à l’échelle industrielle de produits et de formulations à base de CBD. Expert sur la politique du chanvre/cannabis, membre de la commission de réglementation du ministère croate de la santé pour le cannabis médical.

Leave A Comment